Analyse à décoder

Prospective Marché: le cas Supports/Surfaces

Analyse à décoderMarché de l'art | En octobre 1970, dans une société française qui mesure l’ampleur des répercussions de mai 68, une douzaine d’artistes investit le Musée d’art Moderne de la Ville de Paris sous le nom Supports/Surfaces. Ce groupe militant français s’inscrit dans un grand mouvement international de remises en question sociétales et artistiques amorcé dans la reconstruction d’après-guerre.

Vue de l’exposition ‘‘Claude Viallat, Oeuvres Majeures 1967 - 2017‘‘ à la Galerie Ceysson & Bénétière New York © Galerie Ceysson & Bénétière
Vue de l’exposition "Claude Viallat, Oeuvres Majeures 1967 - 2017" à la Galerie Ceysson & Bénétière New York
© Galerie Ceysson & Bénétière

Les repères à savoir

Fondé officiellement en 1970, Supports/Surfaces rassemble à ses débuts 12 membres, la plupart résidant dans le sud de la France, motivés par une démarche commune  : la démystification de l’objet artistique à travers la déstructuration du support traditionnel de la peinture.

Marc Devade (1943 - 1983), Patrice Saytour (1935), Claude Viallat (1936), Vincent Bioulès (1938), […]

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Lire aussi

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Vue de l’exposition “Claude Viallat, Oeuvres Majeures 1967 - 2017“ à la Galerie Ceysson & Bénétière New York © Galerie Ceysson & Bénétière

Vue de l’exposition "Claude Viallat, Oeuvres Majeures 1967 - 2017" à la Galerie Ceysson & Bénétière New York
© Galerie Ceysson & Bénétière

×


©

×