Analyse à décoder

Time machine, ramener le passé au présent

Analyse à décoderArt contemporain | « Contracté par l’électricité, notre globe n’est qu’un village ». En 1964, Marshall Mc Luhan fait apparaître dans cette phrase célèbre que la contraction « électrique » du globe bouleverse autant l’espace-temps présent — on communique instantanément d’un bout à l’autre de la planète — que le rapport au passé et la relation entre l’oral et l’écrit. Il précise et anticipe : « la vitesse de l’électricité mélange les cultures de la préhistoire et les détritus des boutiquiers de l’ère industrielle, les analphabètes avec les demi-alphabétisés et les post-alphabétisés. » (*1).
Aujourd’hui, certains artistes s’emparent de la réalité virtuelle pour nous conduire dans des traversées du temps, formuler des récits parallèles, démultiplier les points de vue sur l’Histoire.

Morehshin Allahyari, Material Speculation: ISIS, Lamassu (2015-2016) © DR
Morehshin Allahyari, Material Speculation: ISIS, Lamassu (2015-2016)
© DR

Des mondes en mille feuilles

L’exposition […]

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Lire aussi

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Morehshin Allahyari, Material Speculation: ISIS, Lamassu (2015-2016) © DR

Morehshin Allahyari, Material Speculation: ISIS, Lamassu (2015-2016)
© DR

×


©

×