Analyse à décoder

L’impression 3D et le musée

Analyse à décoderArt contemporain | En entrant dans les musées, l’impression 3D s’est vite révélée comme un outil extraordinaire pour les activités de conservation, d’archives et de recherches. Avec elle, les institutions muséales mettent aujourd’hui également en place de nouvelles modalités d’expériences des œuvres qui bouleversent l’appréhension de l’oeuvre d’art en impliquant activement le visiteur.

The V&A Presents ‘‘A World of Fragile Parts‘‘ at the Venice Biennale’s Applied Arts Pavilion - Pauline Borghese, Biennale di Venezia, 2016 © Photo by Andrea Avezzù. Image Courtesy of La Biennale di Venezia
The V&A Presents "A World of Fragile Parts" at the Venice Biennale’s Applied Arts Pavilion - Pauline Borghese, Biennale di Venezia, 2016
© Photo by Andrea Avezzù. Image Courtesy of La Biennale di Venezia

Repenser le rôle de la réplique

Lors d’une visite au Metropolitan Museum of Art de New York, vous vous demandez pourquoi plusieurs visiteurs photographient des sculptures sous tous leurs angles, tournant autour d’elles à 360 degrés. Vous finissez par demander à l’un d’eux ce qu’il fera de ces photos, il vous répond «  je fais la photogrammétrie de l’oeuvre avec […]

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Lire aussi

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

The V&A Presents “A World of Fragile Parts“ at the Venice Biennale’s Applied Arts Pavilion - Pauline Borghese, Biennale di Venezia, 2016 © Photo by Andrea Avezzù. Image Courtesy of La Biennale di Venezia

The V&A Presents "A World of Fragile Parts" at the Venice Biennale’s Applied Arts Pavilion - Pauline Borghese, Biennale di Venezia, 2016
© Photo by Andrea Avezzù. Image Courtesy of La Biennale di Venezia

×


©

×