Autoportraits d’artistes

Valérie Crenleux par Valérie Crenleux

Art contemporain |

 ©

Je, le monde

Chaque moment de ma respiration retient l’unité d’être au monde, avec ses multiples connexions.
Je, le monde est indissociable.
Les végétaux et leurs racines nous disent d’abord quelque chose de la scène originelle.
Elles sont cette « matière-émotion » qui symbolise l’éternel retour de la vie. Mais l’expérience du végétal,
la « réminiscence obsédante de l’odeur du foin coupé » ou la contemplation du « petit monde » qui l’habite (fourmis, grillons, scarabées, abeilles, oiseaux) sont tout autant liées à l’enfance dont elles constituent le point de départ, le décor initial.

L’atelier, la démarche

Tous les jours de 5 minutes à plusieurs heures puis des journées […]

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Cet article est en accès libre.
Pour poursuivre sa lecture…

Abonnez-vous
GRATUITEMENT
à notre newsletter

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Liens externes

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Sans titre © DR


©

×


©

×