Tendance à suivre

Crise mondiale, entre émotion et perception

Art contemporain | Les artistes qui ont émergé sur la scène internationale au cours des années 2000, dans tous les domaines, peinture, sculpture, vidéo, installation ont pour point commun d’intégrer et revendiquer dans le processus même de création une esthétique destinée à toucher directement le public par la référence à des formes empruntées au passé, déjà inventées, faisant partie d’une mémoire collective que tout un chacun peut s’approprier facilement.

Maurizio Cattelan, Him, 2001. Collezione Pinault, Parigi © DR
Maurizio Cattelan, Him, 2001. Collezione Pinault, Parigi
© DR

Le simulacre, l’émotion instantanée sont là mis en avant afin de mettre le regardeur en empathie. En exemples on peut citer le Néo Pop avec Jeff Koons ou les jeunes artistes chinois, l’école anglaise avec Damian Hirst, le Postmodernisme avec Peter Doig, les Mangas avec Murakami, ou encore des artistes comme Maurizio Cattelan, Annette Messager, Pierre Huyghe, Saâdane Affif... Catherine Grenier dans son essai intitulé La revanche des émotions (éditions du Seuil) a très bien décrit ce courant très actuel qui s’oppose au radicalisme critique et distancié de l’Art Conceptuel ou de l’Art Minimal à l’avant-garde dans les années 60-70. Un tel phénomène semble symptomatique d’une époque où l’art et notamment l’art […]

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Cet article est en accès libre.
Pour poursuivre sa lecture…

Abonnez-vous
GRATUITEMENT
à notre newsletter

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Maurizio Cattelan, Him, 2001. Collezione Pinault, Parigi © DR

Maurizio Cattelan, Him, 2001. Collezione Pinault, Parigi
© DR

×


©

×