Tendance à suivre

Art et Finance

Marché de l'art | Au fil de la mondialisation et de l’afflux de liquidité irrigué par les pays à forte croissance, on a vu apparaître sur le marché de l’art international des signes de plus en plus nombreux de sa « financiarisation ». Appuyé par le gouvernement du Luxembourg, la banque Deloitte positionne aujourd’hui clairement son pôle spécialisé œuvrant à l’émergence d’une véritable « Industrie Art et Finance ».

Projet du freeport pour l’aeroport du Luxembourg © Montant & Stendardo (3BM3)
Projet du freeport pour l’aeroport du Luxembourg
© Montant & Stendardo (3BM3)

Le marché de l’art s’est radicalement transformé ces dernières années. Le déplacement du centre de gravité économique vers l’Asie, les voies ouvertes par internet et les nouvelles technologies ont modifié structurellement les techniques de promotion de l’art, son évaluation, ses systèmes de transaction. Dans ce monde en mutation, les « niches passions » comme l’art et l’art contemporain sont de plus en plus reconnues par le monde de la finance comme une alternative de diversification d’investissements, une nouvelle classe d’actifs pouvant servir de bouclier contre l’inflation. Un marché des fonds d’investissement est en train d’être créé. Ils redéfinissent de nouveaux critères d’appréciation de l’art et construisent leur […]

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Projet du freeport pour l’aeroport du Luxembourg © Montant & Stendardo (3BM3)

Projet du freeport pour l’aeroport du Luxembourg
© Montant & Stendardo (3BM3)

×


©

×