Entretien

Flora Fettah : « Il y a encore dans le milieu de l’art des résistances très conservatrices. »

Art contemporain | Flora Fettah est curatrice et critique d’art. Passée par Sciences Po Bordeaux et l’EHESS, où elle a mené des recherches en Arts, esthétiques et sciences sociales sur “La crise des frontières au Maroc vue par les artistes contemporain.e.s et leur place dans les débats publics”, elle appréhende la création contemporaine au prisme de ses contextes politiques, sociaux et culturels. Elle s’intéresse tout particulièrement à la façon dont les artistes s’emparent et révèlent les tensions à l’oeuvre au sein d’un territoire, les relations de celui-ci aux récits postcoloniaux qui s’y construisent et à la place accordée aux discours et cultures non officielles.
Passée par des structures nationales et internationales (Cnap, la Monnaie de Paris, la biennale Manifesta, Triangle – Astérides ou AWARE), elle mène en parallèle divers projets d’expositions seule et au sein de collectifs et d’associations.
Engagée auprès de la jeune création, au sein des collectifs Jeunes Critiques d’Art et Diamètre, elle est vice-présidente de Contemporaines, une association qui œuvre contre les discriminations de genre dans l’art, lutte contre l’invisibilisation des artistes qui en sont victimes et promeut un féminisme intersectionnel.
Aujourd’hui, elle évoque les enjeux et les défis de ces discriminations et revient sur les actions et outils qui existent pour lutter contre les inégalités de genre dans le milieu de l’art.

Passerelles à table, restitution du programme de marrainage Passerelles 2020-2021 aux Magasins généraux. Commissariat par Flora Fettah et Ana Bordenave, scénographie de Mathilde Rouiller.
@fcftth @bordenave.ana @magasinsgeneraux #CamilleKingué © © photo @ManonRuelle
Passerelles à table, restitution du programme de marrainage Passerelles 2020-2021 aux Magasins généraux. Commissariat par Flora Fettah et Ana Bordenave, scénographie de Mathilde Rouiller.
@fcftth @bordenave.ana @magasinsgeneraux #CamilleKingué

© © photo @ManonRuelle

Quelle est la situation des artistes femme aujourd’hui en France ? Quels sont les freins dans leurs carrières ? Pouvez-vous nous donner un état des lieux de la situation en France ?

Actuellement en France il devient compliqué de nier que la balance entre les artistes assignées femmes et hommes est inégale, par contre, les inégalités, elles, perdurent.

Par exemple, seulement 20% d’artistes femmes sont soutenues par les fonds publics contre 80% pour les hommes.

Ou encore, entre le moment où les artistes sont dans une école d’art et où les femmes sont majoritaires – 67%– et le moment des expositions ou des acquisitions des musées et sur le marché privé, les femmes se sont complètement évaporées […]

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Passerelles à table, restitution du programme de marrainage Passerelles 2020-2021 aux Magasins généraux. Commissariat par Flora Fettah et Ana Bordenave, scénographie de Mathilde Rouiller. 
@fcftth @bordenave.ana @magasinsgeneraux #CamilleKingué © © photo @ManonRuelle

Passerelles à table, restitution du programme de marrainage Passerelles 2020-2021 aux Magasins généraux. Commissariat par Flora Fettah et Ana Bordenave, scénographie de Mathilde Rouiller.
@fcftth @bordenave.ana @magasinsgeneraux #CamilleKingué

© © photo @ManonRuelle

×


©

×