Spot sur...

Art contemporain : marché de l'art global contre marché régulier

Analyse à décoderMarché de l'art | Le documentaire intitulé « La Ruée vers l’Art » réalisé par Marianne Lamour a fait polémique lors de sa sortie en France en octobre 2013. Il traite de l’engouement sans commune mesure pour l’art d’aujourd’hui, décrit en image les codes d’une nouvelle jet-set d’initiés, un monde où l’imaginaire de la réussite côtoie le merveilleux. Face au marché régulier, la mondialisation a fait apparaître un marché global de l’art avec ses pratiques spécifiques qui méritent d’être remises dans un contexte d’évolution. Repères et éclairages.

Crouching Spider, Louise Bourgeois et Les Poissons Volants © Les Poissons volants
1 / 5
Crouching Spider, Louise Bourgeois et Les Poissons Volants
© Les Poissons volants

Construction du marché global en quelques repères

L’art, le développement de son marché a toujours épousé les oscillations géopolitiques et les grandes mutations commerciales. De la Renaissance au XVIIIème siècle, de la révolution industrielle à l’avènement de la bourgeoisie, de la modernité à l’hégémonie américaine après guerre, des collections se sont faites, défaites, d’autres se sont refaites.

Il est vrai que le marché de l’art s’est radicalement transformé ces dernières années. (…)

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Liens externes

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Crouching Spider, Louise Bourgeois et Les Poissons Volants © Les Poissons volants Sans titre © DR Sans titre © DR Sans titre © DR Sans titre © DR

Crouching Spider, Louise Bourgeois et Les Poissons Volants
© Les Poissons volants

« 1 / 5 » ×


©

×