Autoportraits d’artistes

Enrique Ramirez par Enrique Ramirez

Art contemporain | Collection d’autoportraits d’artistes sans hiérarchie de notoriété, de génération, cette rubrique ouvre un espace d’expression où la parole s’affranchit des discours standardisés, des communications ou commentaires. Nous publions sans retouche les mots qui nous sont confiés.

Enrique Ramirez © Enrique Ramirez
Enrique Ramirez
© Enrique Ramirez

Je, le monde

Mon monde commence avec une table, plate, ou le monde aurait une fin. Cette table c’est celle de construction de voiles de bateau. Le monde était là, dans un lieu défini, avec ses contours, ses lignes, ses coutures. J’ai toujours voulu imaginer le monde comme une table, plate, comme disaient les anciens explorateurs. Mais c’est ce qui me plait dans ce monde. C’est une vision imaginaire du monde, un monde que nous croyons voir... Aucune ligne n’est droite et le monde en réalité est rond, donc cette table est une illusion, comme la ligne droite de l’horizon est une illusion. Mon monde commence là ou nous croyons voir les choses qui sont autres.

L’atelier, la démarche

Je ne suis pas un artiste d’atelier. […]

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Enrique Ramirez © Enrique Ramirez

Enrique Ramirez
© Enrique Ramirez

×


©

×